La lutte anti-blanchiment

Date: 
08.11.2007

... et son informatisation par les banques suisses
 
Relation avec la gestion de projets : bref aperçu des succès et des problèmes relevés
 
Il y a quelques années, les banques suisses ont dû entreprendre un important effort d’adaptation de leurs procédures internes, afin d’être en mesure de détecter les tentatives de blanchiment auxquelles elles pouvaient être exposées de la part de leurs clients.

Cet effort a donné lieu à des projets d’une complexité et d’une durée souvent considérables, dont la réussite et les conditions de mise en place ont été sensiblement différentes suivant les établissements.
 
Durant cette soirée, nous avons tenté de comprendre ces différences en tirant, lorsque c'était possible, un bref parallèle avec les principes de la gestion de projets.
 
Pour situer le contexte, nous avons commencé par évoquer les principales données entrant dans l’équation: la notion de blanchiment et d’infraction primaire, les différents types d’établissements, les aspects légaux de la lutte anti-blanchiment, les données informatiques entrant en ligne de compte etc.
 
Le sujet de ce Coin de Table était tiré d’un travail de diplôme postgrade HES en Lutte contre la Criminalité Economique (Executive Master) présenté en novembre 2006 à la Haute Ecole de Gestion de Neuchâtel.